Justice… or not Justice ?

Notez cet article

En démocratie, il est interdit de se faire justice soi-même !
Et heureusement car même quand elle est faite par des professionnels, elle est très loin d’être parfaite.

Imaginez que votre voisin, qui a quelque chose à vous reprocher, se fasse, selon son point de vue, justice.
De votre point de vue vous étiez dans votre bon droit, donc vous allez vous faire justice etc.
Vous devinez la suite.

Notre pays qui a déjà un glorieux passé de délation, incapable de respecter les principes de base de la démocratie, chacun tirant la couverture à lui, est toujours le champion de la revendication d’une tolérance, qu’il est incapable d’appliquer.

La Justice est gratuite (presque) et, pour avoir assisté à de nombreuses audiences et avoir moi-même plaidé à trois reprises, elle se base sur un principe (attribué à Boileau).
“Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire nous viennent aisément.”

Ceci dit, un salarié, signe un contrat (de travail) ; ce faisant, il est dans l’obligation de contribuer à la pérennité de l’entreprise : pour son patron ?
NON !
Pour lui-même, et pour ses collègues !

Car qu’on le veuille ou non, si une entreprise, au prétexte de solidarité, commence à faire des cadeaux de toutes parts, elle finira, inévitablement par prendre l’eau de toutes parts.
Ca n’est pas son rôle et, à tord ou à raison, que ce soit bien ou mal, ça n’est pas son rôle !

C’EST LE ROLE DE L’ETAT !

et dans une démocratie, l’Etat… C’EST NOUS !

Ce qui nous ramène immanquablement à la question du vote, qui est le seul moyen que nous ayons de nous faire Justice nous-mêmes !

Certes, c’est plus long, car nous avons laissé faire (abstention, vote utiles…) trop longtemps, mais si nous y réfléchissons,

NOUS N’AVONS PLUS LE CHOIX !

.

Leave a Reply