Le paradoxe de la liberte d’expression.

Notez cet article

 

Le paradoxe de la situation :
Au nom de la liberté d’expression, vouloir censurer un parti, au prétexte que l’on est pas d’accord avec ses idées.

La vraie question est : ce parti est-il légal ?
oui !
Donc, heureusement (je sais ça va choquer) il peut s’exprimer !

Avons-nous pensé seulement que des idées contraires aux nôtres peuvent aussi nous donner des points de vues différents susceptibles de faire avancer nos propres idées ?

C’est ça la démocratie !

N’oublions pas que Charlie Hebdo ne s’est pas gêné, et tant mieux, pour provoquer et choquer.
Certains en payent le prix, justement au nom de cette liberté d’expression.

RIEN ne peut justifier cette violence, rien !
Mais la violence des mots reste de la violence !
La violence de l’exclusion reste de la violence !

Il ne peut-être question de degré car le ressenti est toujours le même !

Battons nous mais pour l’essentiel, ne l’oublions jamais.

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,
mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »
(attribué à Voltaire) 

 

Leave a Reply