Se faire voir… chez les Grecs ? (2)

Notez cet article

Ne laissons pas tomber les Grecs !

Ils nous montrent (enfin) l’exemple ; je suis un européen convaincu avec des idées plutôt centre-gauche, MAIS il fait avoir le courage d’avouer que la gauche en France nous a roulé depuis mitterrand (que nous payons aujourd’hui au prix fort) et que l’europe (sans majuscule) nous a bien floués aussi !!

Alors, lorsque l’on entend dire que la Grèce pourrait devenir une porte d’entrée pour une immigration massive, je ris (jaune), car nous nous débrouillons déjà très bien sans elle !

Et ce goût bizarre d’autrefois, visant des catégories, forcément coupables, passe assez mal.

Quant aux musulmans (à ne pas confondre avec les barges de tous bords) pour la plupart, et la grande majorité, ils ne demandent rien !
Seul un tout petit pourcentage fait chier le Monde, comme le font aussi les extrémistes chrétiens, juifs etc. qui emmerdent, TOUS, le Monde avec LEUR lecture des livres qu’ils n’ont pour la plupart, pas lus, et jouant sur la peur engendrée par un système dont nous sommes TOUS complices..
D’ailleurs, voir les témoins de Jéhovah provoquer dans des quartiers notoirement musulmans, et sans doute au mépris du principe de laïcité et de la Loi, qui interdit la publicité sur la voie publique, et l’occupation de ladite voie publique, sans autorisation, est tout aussi révoltant.

Donc ces extrémistes, une autre pollution, QUE NOUS FINANCONS avec nos belles bagnoles, sont notre production ; l’humanité n’est-elle douée que pour polluer ?

Aurons-nous le courage NOUS français, NOUS humains, de redevenir les maîtres de notre destin, et quelle que soit notre religion ; Malraux n’a-t’il pas dit que le 21ème siècle serait religieux ou ne serait pas ?

Sans doute avait-il bien compris que les systèmes (et en particulier éducatifs) qui basent tout sur la science et les mathématiques, banalisant les mots et la spiritualité (alors que les Grecs anciens enseignaient les deux comme UN TOUT) oubliant du coup le principal, L’HUMAIN, forcent l’humanité à se réfugier dans tout ce qu’elle a de plus vil : la spiritualité bon marché représentée par tous les clergés, que l’ont peut donc mettre au même niveau (le plus bas) que les financiers et les politiques !

Du coup, se pose la question de la démocratie :
Le peuple par confort et surtout par paresse, ne s’intéresse plus à la politique (gestion de la cité).

Alors la mérite-t’il ?

Nous sommes responsables de notre destin !
Nous sommes responsables, quels que soient nos dirigeants !

Certes, sommes-nous pour autant coupables ?
Au moins complices, car nous avons laissé faire.

Et sommes devenus, tel le chien de la fable (Jean de La Fontaine), asservis à notre propre paresse, à nos peurs engendrées par notre ignorance et notre manque de curiosité.

Nos peurs, engendrées par un progrès que l’on veut bien confondre avec l’évolution !

NON !

L’évolution exige des efforts, du courage !

Et peut-être qu’aujourd’hui, la Grèce, un des berceaux de la spiritualité (la vraie) qui s’était aussi laissée hypnotiser par ce pseudo confort, qui comme chez H.G. Wells nous a transformé en « Eloi », bétail consommateur de vanités, élevés par les nouveaux « Morlock », loups politiciens et financiers.

Tout se paye dans la vie !

Ils se sont bien régalé ;
Ayons le courage de leur présenter l’addition !

Sinon nous irons encore nous faire voir… Chez les Grecs.

(Eric Iankovsky)

.

Leave a Reply