Marcher sur la tete

 

Notre “modèle social” au 4ème rang mondial niveau coût et… 19ème niveau efficacité.

Ainsi, nos “assurances sociales” fonctionnent à l’envers.

Si ma mémoire est bonne, le fonctionnement d’une assurance est que chacun cotise à un pot commun en fonction de ses revenus.

Et lorsqu’un des participant est dans le besoin, il “pioche” dans le pot.

OR en France, les entreprises ne cotisent pas en fonction de ce qu’elles gagnent mais en fonction des salaires qu’elles payent.

Inutile d’être économiste pour comprendre qu’une entreprise n’a aucun intérêt à embaucher dans ces conditions et encore moins à augmenter les salaires.

Ce qui entraîne du coup un climat social détestable.

Supposons que les entreprises participent en fonction de leur marge brute (impossible de tricher sur cette marge) diminuée de la masse salariale (les salaires).

Elles auront tout intérêt à embaucher et/ou à augmenter les salaires car cela réduirait leurs charges de fait.

Quand on sait que le climat social est pour beaucoup sur la santé, je ne pense pas être farfelu en proposant d’inverser le mode de fonctionnement.

Allez-y vous pouvez tirer 😉

 

Leave a Reply