Genrer les mots, absurde !

Notez cet article

.
Rien de plus absurde que de vouloir féminiser les mots, au prétexte d’égalité.

Car si la nature nous donne un sexe, Dieu lui nous donne un genre, par notre âme profonde.

Ainsi, prétendre à une égalité alors que l’on scinde les genres, est d’une incohérence totale.
De la même manière qu' »une » table ou « un » guéridon (certes le guéridon a un service trois pieds)

Dé-genrons les mots !

Car un homme n’est jamais qu’un humain que seule la confusion du langage et son orgueil voudrait mettre au dessus.

D’ailleurs même la Bible prouve qu’Eve n’existe pas ! Puisqu’elle n’est qu’un Adam scindé qui lui même n’est plus qu’un Adam scindé ; deux moitiés d’un tout !
Et Platon prétend aussi qu’au commencement l’humain était double (deux têtes et huit membres) jusqu’à sa scission.

Tout est dit puisqu’une femme n’est jamais qu’un humain !

Sauf si elle prétend vouloir prendre la place du calife ; ce qui reviendrait à s’abaisser au même niveau d’orgueil.

(Eric Iankovsky)

Leave a Reply