Adieux

Notez cet article

 

Tendre souvenir qui ne s’efface,
Dont restent seules toutes les traces.

Ne voyant plus qu’un signe de main
L’astre du jour disparaît soudain

Etouffante absence déjà pesante
Impatience des amours naissantes

Le cœur privé d’autres appétits
Torrents et rivières creusent leur lit

Château illusoire se croyant fort
N’aurait cru si fragile son for

Eric Iankovsky (2000)

 

Leave a Reply