Les anglais ont des couilles… eux !

…/…
La délégation de pouvoir dont jouissent tant la Commission de Bruxelles que les diverses institutions européennes, dont il faut ici rappeler que aucunes n’est élues, conduisent à imposer des règles au-delà de ce qui peut s’avérer nécessaire pour l’économie d’un pays particulier. Le marché unique est ainsi devenu un rouleau compresseur qui prétend éliminer les différences entre des économies qui, pourtant, s’avèrent différentes.
…/…
L’Union européenne, qui a été vendue à l’opinion publique française comme un moyen de démultiplier l’audience et le pouvoir de la France s’est transformée, dans sa réalité, en une machine visant à dissoudre l’influence française, stade préparatoire à la dissolution de la France elle-même. Et on s’aperçoit que depuis le quinquennat de Nicolas Sarkozy et celui de François Hollande, la capacité de la France à faire entendre sa voix dans la politique internationale ne cesse de régresser.
…/…
La politique dite « européenne » suivie par les deux présidents et par leurs partis respectifs, les « Républicains » et le parti « socialiste », aboutit dès lors à une impasse totale.
…/…

 

Theresa May et le Brexit

Madame Theresa May a donc annoncé son plan pour mettre en œuvre ce que l’on appelle le « Brexit », soit la séparation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Elle a choisi, en définitive ce que…

Source: russeurope.hypotheses.org/5600

Leave a Reply