L’europe c’est le nivellement par le bas !

Au lieu d’élever le niveau social des plus pauvres, elle abaisse celui des autres (qui ne sont pas pour autant beaucoup plus riches).
Par exemple, une entreprise délocalise en Pologne car le smic y est à 450 euros par mois ; de fait, les polonais veulent venir en France pour avoir un smic plus élevé, et du coup, les ukrainiens vont en Pologne pour gagner plus.
Pendant que les talents français s’expatrient.
C’est ça l’europe !

Cette europe, où l’humain devient la « variable d’ajustement », au lieu d’être le centre de toutes les attentions.

Cette europe, dirigée par une « commission », non élue, aux mains de la finance (http://conteste.fr/2443) n’est pas l’Europe des peuples que nous voulions.

Cette europe, qui a déjà détruit la Grèce (http://conteste.fr/910)

Se prétendre « humaniste » quand on défend cette europe malsaine et corrompue, qui n’a de cesse que d’augmenter la pauvreté, est malhonnête.

Le communisme a échoué, en son temps, à prétendre « égaliser » les êtres humains, ce qui est impossible !
Cela n’a conduit qu’à des dictatures sanglantes, où l’humain n’a plus d’avenir, plus d’espoir.

Certes, la déclaration des droits de l’homme, et notre devise, prônent l’égalité entre les hommes ; mais l’égalité en droit !

Oublier cela, contraint à niveler par le bas.

Et si la réussite d’une société, se mesure à la satisfaction des êtres à y vivre bien, c’est que chacun y trouve son compte.
Ainsi, la seule égalité valable est l’équité, l’égalité des droits.

La preuve nous est donnée chaque jour par les flots de « migrants » qui fuient les sociétés où ils vivent mal, pour se réfugier dans celles où ils ont l’espoir de vivre mieux.
Or cette europe, devient un manège de chaises musicales, où, sous prétexte de liberté de circulation, les gens migrent pour trouver mieux ailleurs.
Et si ce « mieux » n’est qu’économique et/ou sécuritaire, il ne correspond plus à un choix, mais à une nécessité.

La liberté de circuler ne doit pas être une obligation !

Or cette europe, contraint les peuples, de toutes les manières qui soient : économiques, normatives etc.
Cette europe menace, ceux qui s’y opposent. Elle n’est plus au service des peuples.

Je suis européen ! Mais je ne veux plus de cette europe !

Malheureusement, la corruption est tellement avancée, que vouloir la faire évoluer, lui faire retrouver le bon chemin, son essence, est impossible.

Il faut impérativement la recréer.

Et si créer c’est partir de rien, alors il faut la détruire pour mieux la reconstruire, en tenant compte des erreurs commises.

Ce qui implique obligatoirement, de ne pas le faire de la même manière, et encore moins et surtout pas avec les mêmes.

(Eric Iankovsky)

Le Smic dans les pays de l’Union européenne en 2017

Moins de 300 euros par mois en Bulgarie et en Roumanie. Presque 2 000 euros au Luxembourg. Le salaire minimum fait le grand écart entre les pays de l’UE.

Source: www.journaldunet.com/management/salaire-cadres/1126847-smic-en-europe/

Leave a Reply