Et si les jeux étaient déjà faits ??

Après les magouilles des primaires de la gauche, on peut se demander, légitimement, si l’on peut faire confiance en les mêmes, pour les décomptes lors de cette présidentielle ???

Dès lors, un macron, bébé hollande, qui semble certain d’être le futur président, n’aurait aucune raison de s’inquiéter…
Du coup, alors qu’il ne connait que ce qu’il présente comme un programme (mais il suffit de le lire pour comprendre que ça n’en est pas un), et refuse toute négociation démocratique, se pose la question : le candidat de la finance est-il vraiment un démocrate ??

Son attitude avec whirlpool, préférant discuter avec des syndicats corrompus, plutôt qu’avec les salariés, s’empressant de se laver les mains aussitôt, comme un Ponce Pilate, déclarant son désintérêt pour leur sort.

Est-ce cela la démocratie ?
J’ai pu expérimenter ces démocrates, prêcheurs de la tolérance, qui vous zappent sans discussion dès qu’on exprime une idée qui n’est pas la leur ; pire, pour la plupart, des idées qu’on leur a rabâchées, les lobotomisant peu à peu, sachant qu’ils ont la flemme de lire des programmes, déjà peu dignes de confiance.

Encore une fois, ce président ne serait pas élu « pour » mais « contre ».
Et l’on constate, à nos dépends, l’esbroufe d’un président démago, élu « contre » ; on le paye et j’ai bien peur qu’on aie pas fini de le payer, et de plus en plus cher.

Cette démocratie, je n’en veux pas !

Cette pseudo sécurité, dont on nous rebat les oreilles, encore et encore, qui comme chez H.G. Wells nous a transformé en « Eloi », bétail consommateur de vanités, élevés par les nouveaux « Morlock », loups politiciens et financiers.

Tout se paye dans la vie !

Et la trace du collier du chien pourrait bien venir de là où nous ne voulons plus l’attendre, empêtrés dans nos certitudes, mais surtout dans nos peurs ; ces peurs distillées, depuis des décennies, par ceux à qui profite le crime.

Certes le renard n’a pas à manger autant qu’il le voudrait, mais il est riche du pouvoir qu’il a sur son destin, riche de sa liberté, que tous ces démocrates à la petite semaine, prétendent nous garantir…
…en état d’urgence de préférence.

Force est de constater que partout où l’occident démocrate a mis les pieds, il n’a engendré que misères, famines, massacres, génocides.

O Dieu que de crimes on commet en ton nom !
Djihadistes de la démocratie, de tous bords et de toutes religions ; inquisiteurs d’une pensée unique, prétendue garante de notre sécurité et de notre liberté.

Allez vous faire voir ailleurs ! Car je risquerai bien d’aller dans les bois, tout seul et pétri de peur, mais libre et responsable de ma Liberté.

(Eric Iankovsky)

La grave faute politique d’Emmanuel Macron

Macron a tort de considérer qu’il s’agit là d’un second tour comme un autre. Il ne doit pas mépriser la carte du barrage républicain.

Source: www.slate.fr/story/144685/emmanuel-respect-voter-pour-toi

Leave a Reply