Les conséquences d’une culture du rejet

Pourquoi les gays sont-ils davantage victimes de solitude ?

…/…
Selon Alex Keuroghlian, directeur du centre de santé LGBT de Boston, les homosexuels sont «conditionnés à anticiper le rejet». Le concept utilisé par les chercheurs pour décrire ce phénomène est celui du «stress minoritaire». Le concept est simple : être membre d’un groupe marginalisé requiert beaucoup d’efforts.
Lorsque vous êtes la seule femme dans une réunion d’affaires ou le seul homme noir dans votre dortoir à l’université, vous pensez différemment des membres de la majorité. Globalement, on anticipe tellement les réactions en fonction de sa particularité (noir, femme, gay, handicapé, gros…), qu’on en développe une forme de stress qui nous pénalise. « Même si vous n’êtes pas stigmatisés ouvertement, penser constamment à ces possibilités devient usant, à la longue », analyse Hobbes.
…/…

TETU | Pourquoi les gays sont-ils davantage victimes de solitude ?

Dépressions, suicides, problèmes d’image et culte du corps émaillent les quotidiens des gays, loin des cercles de solidarités habituelles. Comment agir ?

Source: tetu.com/2017/04/28/gays-davantage-victimes-de-solitude/?utm_source=m.facebook.com

Leave a Reply