Pour être clair sur Macron !

Ceux qui me lisent pourraient penser que je suis complètement anti-macron : FAUX !

(Mais il est vrai que je suis obligé de faire des textes de plus en plus concis car la plupart ne vont pas lire jusqu’au bout, pire certains ne prennent les mots QUE dans une acception approximative, ou pour être politiquement correct, dans une acception « usuelle » quitte à ne pas être exacte.)

Donc lorsque je regarde les idées qui flottent, je suis assez d’accord avec beaucoup, sauf :

– La violence des ordonnances, qui ne se justifie pas quand on a une telle majorité.

– Le plafonnement des indemnités prud’hommales, qui est d’une injustice telle, qu’elle confisque la possibilité de réparer un préjudice subit et non une rupture conventionnelle ou pour faute, mais découlant d’une rupture sans « motif réel et sérieux ».
Prenons l’exemple de certaines catégories de personnes, poussées vers la sortie (c’est la mode en France) et qui compte tenu de leur situation, sont assurées ne ne pas retrouver un emploi, ou au mieux, avant un certain temps ; jusqu’à présent, les prud’hommes réparaient cette injustice en tenant compte du préjudice et de la durée potentielle de ce préjudice.
Qui plus est, l’entreprise fautive était seule à réparer puisque pôle emploi, institue un délai de carence y relatif.
Avec le plafonnement, c’est la société, et donc nos impôts, qui paieront le préjudice.

Or, il n’existe aucun cadeau dans une société gérée par répartition : ce que l’Etat donne d’une main, il DOIT le prendre de l’autre.

– La peut-être fausse bonne idée, d’avoir ratissé large pour les législatives, qui me rappelle une expérience vécue : il y a quelques années, alors que j’étais chef d’entreprise, on m’a invité à rejoindre un syndicat professionnel ; enthousiaste, j’acceptais volontiers. Mais dès la première réunion, il m’a très clairement été dit « que les nouveaux devaient surtout écouter… ».
C’est ce qui me laisse perplexe avec une majorité de nouveaux élus, dont certains sont incapables (par timidité vraisemblablement, cf un autre article) de s’exprimer en public.
Comment pourraient-ils (elles) intervenir à la tribune ?
Comment pourraient-ils (elles) contester, s’opposer ?
Et n’oublions pas les opportunistes qui ont trouvé là des revenus et des avantages confortables, quitte à vendre leur âme au diable.
L’Assemblé nationale est le VRAI lieu du pouvoir : elle légifère, le gouvernement propose et exécute.
D’ailleurs, le Président n’a pas le droit de se rendre à l’Assemblée nationale.
Aujourd’hui, avec cette majorité, il n’en aura plus besoin. Il lui suffit d’envoyer les textes « à la signature » et c’est tout.

– L’augmentation de la CSG, entièrement pilotée par l’europe, un impôt injuste qui va toucher les « petits » et ceux qui ont cotisé leur vie entière, pour cotiser encore plus.

– Idem pour l’augmentation de la TVA, qui ne devrait pas tarder, car imposée par l’europe.

– L’opération mains propres ; un joli délire organisé par des personnes pas propres, à commencer par le premier ministre, délinquant routier, le ministre de la Justice fraudeur etc.

– Les contre-vérités médiatiques, à la solde du Président, comme par exemple certains commentaires sur les rencontres avec Poutine ou Trump, nous présentant Macron comme un trouble jeu.
Croyez-vous vraiment que Poutine ou Trump peuvent être impressionnés par le président d’un pays surendetté, esclave d’une europe oligarchique ? Il suffit de voir la tête d’un Poutine qui visiblement s’ennuie à mourir pour constater que non.

– Le « tout europe », qui nous rend chaque jour plus esclaves d’une oligarchie motivée par les seuls profits de ceux qui la composent.
Et une monnaie unique, qui a multiplié les prix par 7 en quelques années.

Alors oui, je souhaite que ça fonctionne !

Mais mon expérience, fait que tous les voyants sont au rouge…
Car notre société se divise de plus en plus en deux parties : les « élus » et les « petites mains ».

Et j’ai bien peur que l’écart se creuse de plus en plus entre les privilégiés et… nous.

Leave a Reply