Nivellement par le bas

Le nivellement par le bas au prétexte de chômage ;

le “marché” du travail porte bien son nom du coup et fonctionne sur les règles de l’offre et de la demande, mais d’un manière artificielle. Et ce sont toujours les mêmes qui en font les frais.

Ces “nantis” aux moyens indécents, n’ont rien compris aux leçons de l’histoire, ou pire, ont tout compris : mais ça ne fonctionne jamais l’exploitation des uns par les autres fini toujours mal !

On doit tout cela aux fameuses années mitterrand qui ont posé les bases d’une société déconnectée de SA démocratie, avec des droits mais sans devoirs, ne sachant plus manier sa propre langue et sans culture générale, donc sans compréhension des mécanismes de fonctionnement de son monde.

J’avais écrit (entre-autres) en 2015 déjà, un article qui résume assez bien l’avachissement de la société française, qui a confondu le principe d’égalité en droit avec l’égalité tout court.

Or l’égalité n’est même pas une utopie, car l’inégalité est intrinsèque à l’humanité, par la diversité génétique : bien ? mal ? aucune idée ! mais sans cette inégalité, point d’esprit.

L’égalité prétendument recherchée n’est toujours QUE celle qui va concerner les autres ; et comme il est hors de question de toucher à leurs propres intérêts, en élevant ceux du bas vers le haut, comme celui qui veut tuer son chien, il faut trouver des prétextes pour abaisser ceux du haut vers le bas.
Le nouveau communisme ?
En tout cas sans même l’excuse de l’idéologie.

Leave a Reply